Plantes autochtones de Provence

pharmacien_apothicaire_plantes_3

La Provence, c’est à la fois un éco-système terrestre du bord de mer et arrière-pays. Ainsi que celui d’une vie marine liée à la Mer Méditerranée. Grandir en Provence, c’est grandir parmi l’un des plus enivrants bouquets aromatiques susceptible de marquer les plus lointains souvenirs de l’enfance.

Plantes et santé

La cuisine traditionnelle en Provence, partage de nombreux végétaux en commun avec la pharmacie traditionnelle. Celle des apothicaires d’autrefois, mais aussi celle de pharmaciens contemporains qui transmettent le savoir du passé.

Dans sa pharmacie de Nice, de Marseille, d’Aix-en-Provence ou de Montpellier, le pharmacien phytothérapeute connait les vertus de ces plantes autochtones ancestrales, que sont par exemple la sauge, le romarin ou le thym. Trois plantes parmi tant d’autres, qui constituent les nombreuses variétés végétales indigènes du bassin méditerranéen.

Comme cela est mentionné de manière experte par l’Herboristerie du Père Blaize à Marseille : « depuis la nuit des temps, pour son alimentation et ses remèdes, l’homme a puisé ses ressources dans son environnement végétal. Depuis toujours il associe plantes et santé ».

Les vertus du romarin…

C’est dans la végétation méditerranéenne, dans la garrigue, que pousse à l’état sauvage le petit arbuste odorant que l’on nomme romarin. Les petites fleurs de romarin renferment de nombreux composés aromatiques, ainsi que des flavonoïdes, des tanins et divers terpènes. Les vertus thérapeutiques du romarin sont extrêmement variées. Car la plante allie les propriétés anti-oxydantes de ses flavonoïdes à une potentialité tonique et stimulante vis à vis des fonctions digestives du foie et de l’estomac.

En cuisine, le romarin est l’assaisonnement idéal des légumes provençaux. Comme les aubergines ou bien les courgettes de saison. Naturellement présent dans la flore provençale et sur le pourtour du bassin méditerranéen, le thym était déjà dès le Moyen-Age, utilisé pour ses propriétés antiseptiques. En particulier sur les voies respiratoires et dans la sphère buccale.

… Et du thym

En effet, parmi les nombreux composants présents dans l’huile essentielle de thym, figure l’actif naturel dénommé thymol. Dont l’action anti-infectieuse est particulièrement réputée. Le thym fait partie des Herbes de Provence. Ces herbes qui sont indissociables de cette cuisine locale traditionnelle. La fraîcheur aromatique du thym est le cœur et l’âme de bien des plats cuisinés, composés de légumes et de tomates ensoleillés.

La sauge, plante « guérisseuse »

La plante « guérisseuse » qu’est la sauge se retrouve elle aussi dans les très secs massifs méditerranéens puissamment gorgés de soleil. Les petites feuilles odoriférantes de sauge, sont traditionnellement utilisées pour leurs vertus antispasmodiques sur l’appareil digestif. Sous certaines formes, la sauge qui possède également des propriétés œstrogène-like, est employée pour contribuer à réguler le cycle menstruel, chez la femme. Dans une salade, dans un plat de légumes ou une omelette… L’arôme puissant de la sauge contribue à marquer le caractère méridional du plat dégusté.

Le vin, ainsi que l’huile d’olive ou le vinaigre, gagne parfois en tempérament lorsqu’il est assorti de la note aromatique apportée par la sauge. L’huile d’olive dite de première pression à froid, labellisée Codex, est celle qu’utilisent les pharmaciens pour préparer le traditionnel liniment oléo-calcaire. Ce liniment aux propriétés protectrices de l’épiderme des bébés, contribue au bien-être des tout-petits.

Aromatisée avec par exemple de la sauge. Ou bien totalement pure pour rentrer dans la composition du liniment oléo-calcaire…  L’huile d’olive provenant du bassin méditerranéen, de la Provence, fait le lien entre le culinaire et la médecine traditionnelle. Depuis les Grecs et les Romains, les habitants de Provence perpétuent la connaissance des simples. Ces plantes aromatiques aux multiples vertus aromatiques, condimentaires et médicinales.

Dans sa pharmacie de Nice ou de Marseille, le pharmacien méditerranéen assure le relais de ses ancêtres apothicaires. Pour témoigner de sa connaissance des simples à celles et ceux qui souhaitent mieux connaitre les alternatives naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *