Non au dioxyde de titane dans les dentifrices

richard_palacci_blog (3)

 

Depuis le 1er Janvier 2020, le produit chimique dénommé dioxyde de titane, ou titanium dioxide, CI7789, E171, ou bien encore TiO2, est interdit dans l’alimentation en France. Le dioxyde de titane est aussi le pigment blanc dénommé PW6, qui se retrouve dans de nombreuses peintures industrielles pour son rôle d’opacifiant.


Quel est le rôle de cet additif dans l’alimentation ou bien dans les dentifrices ?

Il n’a aucun rôle indispensable. Si ce n’est accroître la blancheur ou la brillance des aliments et des dentifrices, pas des dents. Depuis Juin 2016, l’Association Agir pour l’Environnement avait pourtant signalé la présence de cet indésirable additif. Et ce dans de nombreux produits alimentaires, ainsi que dans un grand nombre de dentifrices utilisés par des millions de consommateurs.

Une grande quantité de marques de dentifrices vendues en pharmacies ou en grandes surfaces, renferment aujourd’hui encore du dioxyde de titane. C’est à dire que des millions de personnes les utilisent quotidiennement. Pourtant, les pharmaciens de Paris, Marseille, Nice et de toute la France, sont parfaitement informés de l’interdiction du dioxyde de titane de tous produits alimentaires. Car cette substance est déclarée potentiellement dangereuse pour la santé. Une enquête réalisée en 2019 par l’Association Agir pour l’Environnement révèle que plus de la majorité des dentifrices vendus en France, et destinés aux adultes ainsi qu’aux enfants, renferment du dioxyde de titane.

Cependant, les pharmacies, tout comme la grande distribution ne réagissent pas selon le principe de précaution. De manière proactive. En retirant les dentifrices renfermant du dioxyde de titane de leurs rayons. Non, pas une pharmacie, ni à Nice ni ailleurs, ni même une grande surface, n’a depuis le 1er Janvier 2020, pris la décision de prendre ses responsabilités en se posant une question simple. Et si le dioxyde de titane est rendu interdit dans l’alimentation, alors ne devrait-il pas également être interdit dans les dentifrices ?

Pourtant, une femme ou un homme se lave les dents environ 60.000 fois dans sa vie. Et avale à chaque fois un peu de dentifrice… Donc également des ingrédients comme le dioxyde de titane.
C’est une possible intoxication quotidienne par absorption répétée pendant de nombreuses années, de faibles quantités de produits nuisibles à la santé.

 

Pourquoi le dioxyde de titane est-il devenu interdit dans l’alimentation ?

Parce qu’après des années d’études scientifiques, le dioxyde de titane est bien suspecté d’être la cause de développement de tumeurs cancéreuses. Ainsi que de perturbations du système immunitaire. Avec de tels résultats d’études, le principe de précaution qui consiste à retirer de tous circuits de consommation, tous les produits ingérés, dont les dentifrices, renfermant du dioxyde de titane, aurait du être mis en place depuis des années. Et, ce n’est actuellement pas le cas.

 

Une formule respectueuse de la santé de chacun

Chez LEBON, notre priorité est de proposer des dentifrices dont les formules sont parfaitement respectueuses de la santé de chaque femme, homme ou enfant qui les utilisent au quotidien.
Jamais un ingrédient tel que le dioxyde de titane, ne pourrait rentrer dans la composition de nos dentifrices. Nous bannissons tous les ingrédients. Et ils sont nombreux dans le cas des dentifrices vendus en pharmacies et en grande distribution, qui pourraient potentiellement nuire à la santé des utilisateurs.

Nous ne faisons aucun compromis sur la nature ou la qualité des ingrédients que nous mettons dans les dentifrices LEBON. C’est une question d’éthique et d’humanité. Choisir chaque ingrédient devant figurer dans la composition des dentifrices LEBON, ceci est mon rôle et ma responsabilité. S’informer, apprendre, étudier et agir, c’est un sain mode de fonctionnement que je ne saurai que recommander à celles et ceux qui hésitent encore entre vivre dans une passivité confortable ou avec conviction, passion et proactivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *